French French

Le passage de l’analogique au numérique a constitué une première révolution technologique. Aujourd’hui les aides auditives intègrent aussi des intelligences artificielles qui ne sont pas à considérer comme de simples artefacts. La révolution technologique permet le passage de la personnalisation à l’individualisation de la compensation de la perte auditive. Nous sommes aux portes de l’individuation grâce à l’Intelligence artificielle.

 

La personnalisation de la compensation, le saint graal

Il existe autant de pertes auditives que de patients souffrant de déficience sensorielle auditive. L’arrivée du numérique a ouvert la voie à l’adaptation personnalisée. Intégrant des processeurs de plus en plus performants, le traitement du signal sonore se réalise dans des délais records. Grâce au multicore, il est désormais possible de dissocier le traitement du signal lié à la parole et celui lié au son. Ainsi, écouter de la musique avec des aides auditives devient un vrai plaisir sans réduire les performances pour comprendre la parole, même en milieu bruyant. Les aides auditives correspondent à un outil qui s’affine en fonction du nombre de canaux par fréquences et de programmes multiples de réduction de bruit, d’anti-larsen, de gestion des acouphènes ou encore de connectivités « bluetooth » pour un son en direct ou via un relais.

Le suivi audioprothétique individualisé et à distance

Le suivi personnalisé s’appuie désormais sur la traçabilité de vos usages. Une vraie mine d’informations pour optimiser les apports audioprothétiques en adéquation avec vos modes de vie. Tout est enregistré. Même les temps de non port des aides auditives. Bien au-delà, ces fonctionnalités rappellent que les aides auditives sont des www.magazine.journee-audition.org 9 matériels de santé, au service de la santé du patient. Il s’agit d’indicateurs de veille car le port effectif des aides auditifs est une garantie de la bonne gymnastique cérébrale. La compensation de la perte auditive est un incontournable pour lutter contre le vieillissement prématuré du cerveau, diminuer les risques de chute et assurer la qualité de la relation sociale.

La connectivité autorise aussi à réaliser des réglages à distance sans exclure pour autant la nécessité des suivis réguliers en centre. Entre deux rendez-vous, votre audioprothésiste peut affiner les réglages tout en étant à distance. Très utile dans certaines situations comme celles liées au confinement. 

Les programmes intégrés permettent aussi de personnaliser les ambiances sonores en fonction de vos goûts personnels grâce à une application à installer sur votre smartphone.

L’Intelligence Artificielle (IA), de l’individualisation à l’individuation de la compensation auditive

L’Intelligence Artificielle est une promesse d’aller plus loin encore dans l’individualisation. Elle permet de coller au plus près de la personnalité ‘auditive’ du patient. Tout d’abord en analysant l’environnement sonore dans lequel se trouve la personne puis en activant les programmes nécessaires en conséquence. La visée première reste avant tout de pouvoir comprendre rapidement la parole dans la majorité des circonstances : discriminer aisément. Véritable « Healthable », l’aide auditive intègre de nombreux capteurs de détection de chute avec système d’analyse des mouvements oculaires ou des capteurs de biorythmes.

 Et si l’intégration de la technologie high-tech s’est longtemps faite attendre, les implémentations technologiques sont désormais extraordinairement rapides : le ‘machine learning’ est déjà présent dans les aides auditives. Cette nouvelle ouverture technologique vient offrir la possibilité de faire le pas de l’individualisation à l’individuation. Chaque expérience sonore humaine est unique. C’est ainsi la meilleure des stratégies auditives qui sera automatiquement activée pour faciliter l’expérience auditive ; celle qui favorise la discrimination rapide de la parole par le cerveau. Pour ce faire, l’IA va aller puiser dans l’expérience de millions d’utilisateurs et l’enrichir au fur et à mesure. 

Les avancées technologiques dans le domaine des aides auditives ouvrent la voie à l’exploration de nouveaux potentiels cognitifs. Nous savons que nos capacités cognitives sont infiniment plus grandes que celles exploitées au quotidien. La finalité de la compensation de la perte auditive ne se situe plus uniquement dans le maintien des fonctions auditives mais dans celle de repousser le vieillissement du cerveau. Il s’agit désormais de mettre le cerveau en réel travail, en le sortant de sa zone de confort, simplement en le stimulant au-delà. Mais plus concrètement, tous ces apports font des aides auditives un assistant de vie et de santé dont il n’est plus possible de se passer une fois adopté.

 

 

Campagne Sante Auditive au Travail 2020

bannière web pour webzine