French French

De Philippe Metzger, Secrétaire général de l’association JNA et audioprothésiste

 Pour beaucoup, la prothèse auditive est connue sous le nom de Sonotone. Sonotone a disparu car le secteur a vécu une grande révolution avec le passage au numérique. En 1900, le cornet acoustique est apparu, seul système pour amplifier le son. Graham Bell a réussi à intégrer un système électrique et il a inventé le microphone à charbon qui a donné lieu à la naissance du téléphone. Cette invention a également servi à la création des appareils auditifs. Les premiers appareils auditifs étaient donc constitués d’un boîtier avec une pile et d’un microphone à charbon. Cela permettait d’amplifier. Très rapidement, nous sommes passés à la lampe. L’appareil a

Pr Jean-Luc Puel, Président de l’association JNA, Directeur de recherche Inserm Montpellier

Si demain on développe de nouvelles thérapies, il y a intérêt à ce qu'elles fassent mieux que des aides auditives ou implants cochléaires.

Je ne vais pas redévelopper intégralement la physiologie de l'audition. L'oreille interne est dans le creux de la mastoïde, c'est une cochlée observée en microscopie. Elle est dotée de très belles cellules ciliées avec de beaux cils. Une belle architecture. Pour vous montrer ce qu'est une structure hyperfragile, c'est des cils vus à très fort grossissement qui sont attachés par de fins filaments. Vous vous doutez bien que quand vous vous exposez au bruit, ils sont si fragiles que vous aurez une

Grâce aux aides auditives, des zones du cortex auditif sont stimulées. Ces stimuli ne s'arrêtent pas là. Par interconnexion neuronales, cette première vague enclenche l'activation d'autres connectomes. La mémoire auditive va aussi faciliter l'accès à des sons qui n'étaient plus perçus. L'entraînement auditif apparaît comme un moyen de décupler les appports des équipements et d'amplifier le phénomène de plasticité cérébrale. 
 
 
J’entends mais je ne comprends pas…

Notre audition est constituée de 3 parties :

- Une partie qui capte le son, l’oreille
- Une partie qui transforme la vibration du son en impulsions nerveuses électriques, la cochlée située dans l’oreille interne
- Les aires auditives du cerveau (ou le

Les évolutions actuelles et celles à venir vont apporter des réponses à de nombreuses personnes et pas uniquement aux patients malentendants.

À ce jour, nous ne connaissons pas la réalité du futur technologique des appareils auditifs. Les dispositions actuelles offrent la possibilité de traiter le signal en classifiant l'environnement sonore des personnes. Ils vont être en mesure de différencier les sources de bruit et de privilégier ainsi la discrimination de la parole dans le brouhaha. La connectivité est désormais intégrée dans nos solutions auditives et elle nous ouvre de nouvelles perspectives.

L’objectif principal réside en la capacité de maintenir la compréhension de la parole en situation dite compétitive de bruit. L’enjeu

Continuum art

CONTINUUM ART