French French

« Comment décupler l’impact des messages de prévention pour éviter et réduire les troubles de l’audition liée à l’écoute de musique amplifiée chez les jeunes ?» telle est la question de fond afin d’accélérer l’éducation à la santé des jeunes générations.

Les différentes enquêtes réalisées par l’association JNA montrent un changement de comportements d’écoute et d’exposition à partir de 24 ans. Mais elles montrent surtout que les 15-18 ans sont ceux qui conservent des comportements à risques de troubles de l’audition tant dans la recherche de puissance d’écoute avec des « basses » (« le son qui tape ») que dans la durée.

Quelles en sont les raisons ?

Le paradoxe

Parmi les découvertes effectuées grâce à la

Selon la Fédération nationale de la chasse, en 2015, la France comptait plus de 1,1 million de chasseurs pratiquants. La chasse est aujoud'huile 3e loisirs des Français. A ce jour, peu de chasseurs aiment porter les protections par crainte de perdre les sensations sonores liées à la connexion à la nature. Pourtant la perception du monde sonore peut rapidement être gênée par des sifflements et/ou une gêne auditive associée. En ce début d'automne, Entendre le bruissement du vent dans les feuillages,  le bruit des animaux qui furètent, le fusil à l’épaule et marcher avec les chiens…un plaisir qui peut pour nombre d’entre vous disparaître subitement.

Vos oreilles n’ont pas de clapets pour se protéger naturellement des

Selon l'enquête Ifop - JNA d'octobre 2016, on estime qu'environ 6 millions de Français en poste de travail perdraient environ 30 minutes par jour de temps de travail à cause du bruit et des nuisances sonores subies sur leur lieu de travail.

En effet, selon cette enquête réalisée auprès d'un panel de 1 000 actifs en poste de travail, 1 Français sur 5 déclare perdre 30 minutes par jour de temps de travail dont 29% des moins de 35 ans et 32% des cadres et professions intellectuelles supérieures.

Plus généralement, si 42% reconnaissent perdre du temps à cause du bruit et des nuisances sonores sur leur lieu de travail, cette proportion s'élève à 50% chez les moins de 35 ans et à 55% chez les cadres et professions intellectuelles

Musique amplifiée, sujet de santé publique. La protection et la prévention en marche…

En août 2017, un nouveau décret applicable aux établissements diffusant de la musique amplifiée est venu renforcer les dispositions existantes en matière de protection du public et du voisinage :

- Seuil de 105 dB réduit de 3 dB 

- Introduction d’un seuil pour les basses fréquences

- Réglementation élargie à la diffusion en plein air et aux cinémas

- Dispositions spécifiques applicables aux spectacles jeune public.

La réglementation relative à la prévention des risques liés au bruit des activités de diffusion de musique amplifiée, plus communément désignée sous l’appellation « décret lieux musicaux

Les sifflements et bourdonnements appelés acouphènes sont des bruits  entendus par l’individu seul ?

VRAI : Dans la majorité des cas, les acouphènes sont entendus par l’individu mais pas par l’extérieur. Le bruit est entendu dans la tête du patient par le patient lui-même.

Les acouphènes sont des symptômes psychiatriques ?

FAUX : Les acouphènes sont des symptômes ORL et non psychiatriques. Pour preuve, ils ne sont pas intégrés dans le DSM-5 (manuel de référence diagnostique et statistique des troubles mentaux).

Par contre, les sifflements ou bourdonnements subis en permanence génèrent une détresse psychologique et un retrait social déstabilisant la vie professionnelle et personnelle des sujets.

Campagne Sante Auditive au Travail 2020

bannière web pour webzine