French French
La prise en charge des troubles de l’audition est une affaire pluridisciplinaire. En effet, le médecin traitant, le médecin ORL, l’audioprothésiste,  l’orthophoniste, le sophrologue, le psychologue sont différents professionnels de l’audition pouvant intervenir et vous accompagner dans le cadre de votre parcours de santé auditive.  Dans le cadre du parcours de soins coordonnés, votre premier interlocuteur est votre médecin traitant. Quels sont les rôles de chacun ?
 
Le médecin traitant
 
En cas de trouble auditif, la première chose à faire est d’en parler à son médecin généraliste. Dans le cadre du parcours de soins coordonnés, le médecin traitant s’appuiera sur toutes les expertises nécessaires pour vous

Comme l’ensemble du corps humain, le système auditif vieillit et le nombre de cellules sensorielles de l’oreille diminue avec l’âge. Il s’agit là d’un phénomène naturel appelé presbyacousie, qui s’inscrit dans le cadre du vieillissement normal.

Les premiers signes apparaissent, en général, à partir de 60 ans. Toutefois, ils peuvent survenir plus prématurément en raison d’actions conjuguées de facteurs nocifs, tels que la prise de médicaments ototoxiques (toxiques pour l’oreille), l’existence de certaines pathologies et, surtout, l’exposition au bruit au travail et pendant les loisirs. Des facteurs génétiques sont également à prendre en compte dans l’apparition plus précoce de la presbyacousie. « On ne se rend pas compte que l’on

Selon les différentes sources existantes, entre 9 et 16 millions de Français souffriraient d’acouphènes passagers ou permanents. Vécus au quotidien, ces symptômes ORL peuvent enclencher une vraie souffrance psychologique pouvant amener le patient à perdre en qualité de vie. Des solutions existent pour mieux rebondir et ne plus être envahis par ces bruits subis intérieurement. Parmi elles, les solutions auditives, offrant une véritable boîte à outils numériques pour apporter du confort au patient. Rencontre avec Monsieur Eric Bougerolles, responsable audiologie chez Oticon.


Association JNA – Comment aider les patients à ne pas être dépassés par la gêne subie en raison des acouphènes ?


Eric Bougerolles – Un axe

Implants cochléaires : Profiter du monde sonore & de la musique c'est possible

1 personne implantée sur 2 trouve plaisir à écouter de la musique après implantation.

Et la majorité d'entre-eux l'écoute plus de 1 heure par semaine.

Un système d’implant cochléaire est un dispositif qui permet de restaurer l’audition aux personnes atteintes de surdité sévère à profonde et qui ne peuvent pas être appareillées avec une aide auditive conventionnelle. Il s’agit d’une technologie envoyant des signaux sonores codés au nerf auditif, en contournant les parties endommagées de l’oreille interne.

Pour les patients, le moment où leur implant cochléaire est activé est celui qu’ils attendent avec le plus

Les festivaliers sont de plus en plus nombreux à insérer les protections dans les oreilles. En effet, si les yeux ont des paupières, les oreilles ne sont pas dotées de clapets. Alors pour les protéger une seule solution : le port de protections. Différentes protections « musique » existent pour s’adapter à notre confort personnel et rendre ce geste fun !

Les casques de protection
Leur utilisation est idéale pour les enfants car très atténuateurs par l’effet couvrant. La coquille recouvre le pavillon de l’oreille et coupe du bruit environnant.

SNR 25 dB.

Disponible sur le web, chez les audioprothésistes, chez les professionnels du son et en pharmacie


Les bouchons mousses
A rouler entre 2 doigts

Campagne Sante Auditive au Travail 2020

bannière web pour webzine